Administrateur. Action Sapeurs-Pompiers Volontaires membre GSNSPV affilié à la Fnact-CFTC.

Je m'exprime sur ce forum en temps que membre d'un syndicat de sapeurs-pompiers, comme le font les syndicats des SPP. Je ne conteste pas ma hiérarchie, je relève les dysfonctionnements que je porte à la connaissance de tous ce qui lisent ce forum.
 
PortailPortail  AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bonjour et bienvenue. Joyeuses fêtes de fin d'année 2016 et bonnes gardes à tous !!!!!
Côte-d'Or : un incendie de pavillon aurait-il pu être maîtrisé plus tôt ?
Pour les utilisateurs de Birdy 3 bon à savoir

Partagez | 
 

 Enquête sur un viol présumé chez les pompiers de Paris

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dominique
Admin
avatar

Messages : 198
Date d'inscription : 14/09/2011
Age : 56
Localisation : Longaulnay

MessageSujet: Enquête sur un viol présumé chez les pompiers de Paris   Mar 8 Mai - 15:33

Une enquête a été ouverte sur des faits allégués de viol dont affirme avoir été victime un jeune sapeur-pompier dans un car qui ramenait de province une équipe sportive des pompiers de Paris, a-t-on appris mardi de sources concordantes, confirmant une information du Parisien.

photo : Loic Venance, AFP

Le jeune homme a déposé plainte dimanche à Paris pour viol, accusant un de ses collègues de la Brigade de sapeurs-pompiers de Paris (BSPP) de l'avoir violé après une séance de bizutage qui aurait mal tourné, au vu et au su d'autres pompiers qui se trouvaient dans le bus.

Le parquet a confirmé à l'AFP avoir saisi la section de recherches de la gendarmerie de Paris.

"Les faits évoqués sont particulièrement graves", le commandement de la brigade "entend faire toute la lumière sur cette affaire", a de son côté déclaré à l'AFP le lieutenant-colonel Pascal Le Testu, porte-parole de la BSPP.

Actuellement, a-t-il précisé, "deux enquêtes sont en cours: une enquête de commandement interne et une enquête diligentée par l'autorité judiciaire, à laquelle nous collaborons totalement".

"Bien évidement, le commandement de la brigade tirera toutes les conclusions des résultats de ces enquêtes sur le plan disciplinaire voire statutaire, sans préjuger des éventuelles poursuites pénales", a encore assuré le porte-parole.

Les faits se seraient déroulés dans un car qui ramenait de Colmar une équipe de sapeurs-pompiers de Paris. Selon Le Parisien, le jeune plaignant a affirmé aux enquêteurs avoir été dans un premier temps "sévèrement bizuté" par plusieurs autres jeunes militaires, qui l'auraient "pincé puis mordu au niveau du postérieur".

Le jeune homme ayant protesté, il se serait retrouvé plaqué au sol par plusieurs de ses collègues, dont un l'aurait violé à plusieurs reprises, sous le regard d'un officier qui ne serait pas intervenu.

"Si ces faits étaient avérés, ils sont totalement inacceptables et contraires aux valeurs des sapeurs-pompiers de Paris qui sont la générosité, le dévouement et l'altruisme", a encore déclaré le porte-parole de la BSPP.

"Tous ceux qui auraient pu porter atteinte à ces valeurs, à notre déontologie et à notre code d'honneur, devront en répondre", a-t-il conclu.

Source : AFP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aspv-du-35.forumgratuit.org
Dominique
Admin
avatar

Messages : 198
Date d'inscription : 14/09/2011
Age : 56
Localisation : Longaulnay

MessageSujet: 09h29 INFO LCI - Pompiers accusés d'agression : une nouvelle plainte   Jeu 10 Mai - 12:42


INFO LCI - Pompiers accusés d'agression : une nouvelle plainte

Alors que 13 sapeurs-pompiers de Paris sont en garde à vue depuis mercredi matin dans une enquête portant sur des accusations de viol portées par l'un d'entre eux, un autre jeune homme a déposé plainte en affirmant avoir été passé à tabac le même jour dans le même bus.

Source : LCI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aspv-du-35.forumgratuit.org
Dominique
Admin
avatar

Messages : 198
Date d'inscription : 14/09/2011
Age : 56
Localisation : Longaulnay

MessageSujet: Scandale chez les pompiers de Paris : une nouvelle plainte   Jeu 10 Mai - 12:48

Un pompier raconte avoir été passé à tabac, dimanche, dans le même bus où l'un de ses collègues affirme avoir été violé. Les gardes à vue des treize pompiers soupçonnés d'être impliqués dans cette première affaire sont prolongées.

Cinq jours après les faits, les langues continuent de se délier chez les pompiers de Paris. Alors que l'enquête sur le viol présumé d'un pompier par un confrère dimanche, au cours d'un déplacement sportif à Colmar, progresse, un autre soldat du feu vient lui aussi de déposer plainte. «Il a raconté avoir été passé à tabac le même jour, dans le même bus», confie une source proche de l'enquête au Figaro. Une information confirmée au quotidien par la direction de la Brigade des sapeurs-pompiers de Paris (BSPP).

Cette nouvelle plainte serait distincte de celle déposée dimanche par le sapeur-pompier de 24 ans qui affirme avoir été violé à plusieurs reprises après un bizutage qui a mal tourné, où plusieurs de ses collègues lui auraient notamment mordu le postérieur. Trente-trois personnes étaient alors présentes dans l'autocar. Personne, selon la victime présumée, ne serait intervenu pour lui venir en aide. Pas même un officier, présent sur les lieux.
Gardes à vue prolongées

«Nous prenons acte de cette nouvelle plainte. Elle ne fait que conforter notre volonté de faire toute la lumière sur cette histoire», indique le lieutenant-colonel Pascal Le Testu, porte-parole de la BSPP.

Jeudi matin, les gardes à vue des treize pompiers soupçonnés d'être impliqués - de près ou de loin dans la première affaire - ont été prolongées. Elles devraient a priori prendre fin dans la matinée de vendredi. Les pompiers impliqués risquent une révocation définitive de la BSPP, ainsi qu'une sanction pénale.

Source : le Figaro Par Flore Galaud
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aspv-du-35.forumgratuit.org
Dominique
Admin
avatar

Messages : 198
Date d'inscription : 14/09/2011
Age : 56
Localisation : Longaulnay

MessageSujet: pompier professionnel membre de l'équipe de gymnastique a déposé plainte contre ses coéquipiers...   Jeu 10 Mai - 15:18

pompier professionnel membre de l'équipe de gymnastique a déposé plainte contre ses coéquipiers...


Quartier général des pompiers de Paris, Caserne Champerret. Le centre opérationnel des pompiers à Paris le 03 fevrier 2012.
ALEXANDRE GELEBART/20 MINUTES

«Tous les équipiers passent au bizutage.» Julien* était donc bien conscient qu’il allait y passer. Mais, ce pompier professionnel de Paris, membre de l’équipe de gymnastique, ne se doutait pas que ça se terminerait de cette manière-là. Dimanche soir, il a déposé plainte au commissariat de 17e arrondissement de Paris pour «viol en réunion» et «violences volontaires en réunion» à l’encontre de plusieurs de ses co-équipiers, membres de l’équipe de gymnastique des Sapeurs pompiers de Paris. Une plainte que 20 Minutes a pu consulter.

Une compétition à Colmar

L’affaire se serait produite, dimanche matin, lors du retour en bus de l’équipe de gym qui s’était illustrée lors d’une représentation à Colmar (Haut-Rhin). Après avoir été invité à chanter une chanson et à raconter des blagues au micro du bus, le jeune homme de 23 ans aurait rejoint les «anciens» de l’équipe dans le fond du véhicule. Bousculades, claques de tout côté, le pompier aurait alors été encerclé et se serait retrouvé en quelques minutes nu. Placé à plat ventre sur une banquette, il aurait commencé à subir des violences de plus en plus intenses selon la plainte. «J’ai subi des tapes sur les fesses, des pincements (…) ce qui a provoqué des saignements et des hématomes.» «Quand le sang a commencé à couler», l’un des agresseurs présumés aurait également mordu le jeune homme.

«Tu es fou, tu vas ramasser!»

Le bizutage se serait sans doute terminé là si la victime n’avait pas montré son exaspération face à ce qui venait de lui arriver. «Tu es fou, tu vas ramasser!» lui aurait alors dit l’un des «anciens». De retour dans le fond du bus, le jeune homme se retrouve «bloqué» par ses agresseurs présumés, toujours selon les termes de sa plainte. «J’ai alors senti une pénétration anale avec des doigts.» Julien affirme avoir aperçu, sur le côté, un autre de ses co-équipiers en train de «broyer une petite bouteille en plastique» de manière à en faire «un serpentin». «J’ai alors senti que la bouteille en plastique a été introduite dans mon anus», assure-t-il encore aux policiers. «Tout d’un coup, tout s’est arrêté naturellement. J’ai ramassé mes affaires. En retournant à ma place, tous les anciens m’ont dit “Félicitations”…»

Une série d'auditions dès mercredi

De retour à Paris, le jeune homme s’est rendu à l’hôpital pour subir des examens médicaux avant d’aller déposer plainte au commissariat du 17e arrondissement de Paris. Impliquant des sapeurs pompiers de Paris, donc des militaires, l’affaire a été confiée à la section de recherches de la gendarmerie nationale. Selon nos informations, tous les acteurs de cette affaire seront entendus mercredi matin, lors d’une audition à la gendarmerie, dans le 20e arrondissement de la capitale. Contactée par 20 Minutes, la direction des sapeurs-pompiers de Paris n’était pas joignable dans l’immédiat.

*Le prénom a été modifié

Source : 20 minutes.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aspv-du-35.forumgratuit.org
Dominique
Admin
avatar

Messages : 198
Date d'inscription : 14/09/2011
Age : 56
Localisation : Longaulnay

MessageSujet: Accusation de viol chez les pompiers : "briser la loi du silence"   Ven 11 Mai - 19:15

Accusation de viol chez les pompiers : "briser la loi du silence"

le 11 mai 2012 à 15h42
L'avocat de deux pompiers ayant porté plainte pour viol et violences lors d'un bizutage au sein de la Brigade de sapeurs-pompiers de Paris a appelé vendredi d'éventuelles autres victimes à se manifester.


Douze des treize pompiers de Paris contre lesquels ont été portées des accusations d'agressions à l'encontre de deux de leurs collègues ont été présentés vendredi à un juge d'instruction en vue d'une mise en examen, dont quatre pour viol en réunion. Le parquet a requis le placement en détention de trois d'entre eux. L'avocat des deux plaignants a pour sa part appelé d'éventuelles autres victimes à "briser la loi du silence". "Au-delà de cette affaire, j'invite tous les pompiers - et je sais qu'il y en a - qui ont subi les mêmes agissements, les mêmes barbaries, les mêmes violences, à se manifester. Le bizutage, le rituel, la tradition ne sont pas une excuse", a déclaré Me Nicolas Cellupica à la presse.


Les faits se seraient produits dimanche dernier dans le car ramenant l'équipe sportive de la Brigade des sapeurs-pompiers de Paris après une compétition de gymnastique à Colmar. Le premier des deux plaignants a accusé l'un de ses collègues de l'avoir violé après une séance de bizutage qui aurait mal tourné, au vu et au su d'autres pompiers. Cette scène aurait été filmée par un téléphone portable. Le deuxième a assuré pour sa part qu'il avait été passé à tabac. Ces violences auraient été perpétrées "dans l'ambiance du moment, dans l'ambiance confinée de ce car", a expliqué une source proche du dossier. Si ces accusations étaient confirmées, elles entacheraient gravement le prestige et la réputation de cette unité militaire de 8500 hommes et femmes implantés à Paris et dans les trois départements de la Petite couronne.

Deux victimes "encore en état de choc"

Après ces violences, les deux plaignants ont décidé de renoncer à leur carrière chez les sapeurs-pompiers de Paris, selon leur avocat. Ils "ont mis fin à leur rêve de toute une vie", a-t-il déclaré vendredi. Les deux victimes "sont encore en état de choc. Elles sont aujourd'hui retournées dans leur famille pour se reposer loin de Paris. Elles vont faire l'objet d'un suivi psychologique", a dit Me Cellupica.

L'avocat a en outre mis en garde contre de possibles relations entre les gardés à vue et les gendarmes qui les interrogeaient. "J'espère que les connivences que j'ai observées en garde à vue entre certains gardés à vue et certains gendarmes ne porteront pas préjudice dans les restes et les suites de cette affaire", a dit l'avocat. L'enquête a été confiée aux gendarmes de la section de recherche de Paris.

Le parquet de Paris a requis le placement en détention pour trois d'entre eux .

Source : LCI/TF1.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aspv-du-35.forumgratuit.org
Dominique
Admin
avatar

Messages : 198
Date d'inscription : 14/09/2011
Age : 56
Localisation : Longaulnay

MessageSujet: Douze pompiers mis en examen, l'un d'eux incarcéré    Sam 12 Mai - 13:00

Douze pompiers mis en examen, l'un d'eux incarcéré


Douze sapeur-pompiers de Paris ont été mis en examen vendredi soir dans l’enquête sur un viol et des violences sur des engagés et l’un d’entre eux a été placé en détention provisoire, a-t-on appris samedi de source judiciaire.

Quatre pompiers ont en particulier été mis en examen pour viol en réunion dans cette enquête sur des faits commis dimanche 6 mai dans l’autocar qui ramenait d’une compétition à Colmar l’équipe spéciale de 33 gymnastes de la Brigade des sapeurs-pompiers de Paris (BSPP).

Une enquête interne également ouverte

Neuf des onze pompiers sont mis en examen pour violences volontaires aggravées tandis que l’entraineur et le capitaine de l’équipe sont mis en examen pour non empêchement de crime ou délit.
Les onze pompiers laissés libres ont été remis aux autorités militaires, qui a ouvert de son côté une enquête interne conduite par la hiérarchie de la BSPP. Il n’existe pas de contrôle judiciaire pour les militaires.
Un jeune engagé a déposé plainte pour viol, accusant un de ses collègues de l’avoir violé avec une bouteille devant d’autres pompiers, dont un officier, après une séance de bizutage qui aurait mal tourné. Cette scène a été filmée par un téléphone portable.
Un autre pompier a porté plainte pour des coups qu’il aurait subis dans le même autocar.
L’avocat de deux engagés ayant porté plainte a appelé vendredi d’éventuelles autres victimes à «briser la loi du silence».

Source : ledauphine.com






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aspv-du-35.forumgratuit.org
Dominique
Admin
avatar

Messages : 198
Date d'inscription : 14/09/2011
Age : 56
Localisation : Longaulnay

MessageSujet: EXCLUSIF. Pompiers de Paris : la victime aurait annoncé sa plainte avant les faits    Dim 13 Mai - 20:44

EXCLUSIF. Pompiers de Paris : la victime aurait annoncé sa plainte avant les faits .

Un avocat de la défense affirme que le pompier de Paris, victime d'un viol présumé lors d'un bizutage, aurait provoqué une situation qui a dégénéré.


Photo d'illustration. © Julien Muguet / Maxppp

Douze sapeurs-pompiers de Paris ont été mis en examen vendredi soir dans l'enquête sur un viol et des violences sur des engagés, et l'un d'entre eux a été placé en détention provisoire, a-t-on appris samedi de source judiciaire. Quatre pompiers ont en particulier été mis en examen pour viol en réunion dans cette enquête sur des faits commis dimanche 6 mai dans l'autocar qui ramenait d'une compétition à Colmar l'équipe spéciale de 33 gymnastes de la brigade des sapeurs-pompiers de Paris (BSPP), a-t-on précisé. Pourtant, cette affaire pourrait être plus compliquée qu'elle n'en a l'air.

Selon deux avocats de la défense, contactés par Le Point.fr, le jeune engagé, victime du viol présumé, aurait annoncé le dépôt de sa plainte à des camarades plusieurs jours avant les faits. "Il semble qu'il y avait un litige d'ordre sportif entre sa hiérarchie et lui, et qu'il a profité du bizutage pour se venger en portant plainte contre ses supérieurs", affirme l'avocat. Le jeune homme n'aurait pas supporté l'annonce de son exclusion de l'équipe sportive des sapeurs-pompiers, dont les effectifs étaient revus à la baisse. Un SMS adressé à un collègue ainsi que plusieurs témoignages de copains pompiers recueillis en feraient foi. Par ailleurs, le jeune engagé serait retourné à l'arrière du bus à trois reprises, sans montrer de signes extérieurs de souffrance. "En fait, il aurait provoqué une situation qui a fini par déraper", explique le même conseil, qui ne remet pas en cause l'agression sexuelle. Cet engagé de 23 ans aurait demandé à un collègue de filmer le bizutage depuis son propre smartphone. Ce dernier a confirmé ce point, ajoute l'avocat. C'est cette vidéo qui ferait office de preuve. On y voit, entre autres, l'engagé sur le dos, une paire de fesses posée sur son visage.

"Le bizutage, le rituel, la tradition ne sont pas une excuse", s'est insurgé maître Nicolas Cellupica, avocat des deux victimes, lors d'une conférence de presse. "J'invite donc d'autres bizutés à faire comme ces deux jeunes sapeurs-pompiers, à briser la loi du silence", a-t-il ajouté. L'avocat a dénoncé certaines connivences qu'il avait observées entre certains gardés à vue et des gendarmes qui mènent l'enquête. Selon lui, ses deux clients sont encore en état de choc. Les deux jeunes garçons "sont aujourd'hui retournés dans leurs familles pour se reposer loin de Paris". Ils "vont faire l'objet d'un suivi psychologique", a déclaré Me Cellupica. Pour les violences subies par l'autre plaignant, six pompiers sont visés. Le capitaine de la compagnie et l'entraîneur risquent, de leur côté, une mise en examen pour non-empêchement d'un crime ou d'un délit.

Source : Lepoint.fr Par Jean-Michel Décugis et Aziz Zemouri
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aspv-du-35.forumgratuit.org
Dominique
Admin
avatar

Messages : 198
Date d'inscription : 14/09/2011
Age : 56
Localisation : Longaulnay

MessageSujet: L'équipe de gym des pompiers de Paris dissoute à la suite du viol présumé d'un engagé   Lun 14 Mai - 19:08

L'équipe de gym des pompiers de Paris dissoute à la suite du viol présumé d'un engagé

Un casque de sapeur-pompier de Paris Joel Saget afp.com

PARIS - La brigade de sapeurs-pompiers de Paris (BSPP) a annoncé lundi la dissolution immédiate de son équipe de gymnastique, presque centenaire, après le viol présumé d'un engagé, une affaire pour laquelle onze pompiers gymnastes sont mis en examen.

Créée en 1919 avec neuf pompiers, cet outil de prestige de la brigade, l'équivalent de la Patrouille de France, regroupait 50 gymnastes de très haut niveau, dont 33 devaient animer un spectacle grandiose, "les Virtuoses du feu", prévu les 15 et 16 juin à Saint-Cloud (Hauts-de-Seine). Ce show qui devait mélanger feu d'artifice, concert d'un orchestre de 45 musiciens, ballet d'échelles à cinq mètres de hauteur et qui bénéficiait d'une grosse campagne de publicité dans le métro, est donc annulé, selon les organisateurs.

Un jeune engagé avait déposé plainte pour viol, accusant un de ses collègues de l'avoir violé le 6 mai avec une bouteille devant d'autres pompiers, dont un officier, après une séance de bizutage qui aurait mal tourné dans un autocar ramenant l'équipe de gym de la BSPP de Colmar à Paris.

Dans cette enquête, un pompier a été mis en examen pour viol et agression sexuelle en réunion et a été incarcéré, a confirmé lundi le parquet de Paris. Deux autres pompiers gymnastes sont poursuivis pour agression sexuelle.

La scène dans l'autocar a été filmée avec un téléphone.

Sept pompiers ont été mis en examen pour violences volontaires et trois pour non empêchement de crime ou délit. Les pompiers laissés libres ont été remis aux autorités militaires, qui ont ouvert une enquête interne conduite par la BSPP. Il n'existe pas de contrôle judiciaire pour les militaires. Certains pompiers sont mis en examen pour deux chefs d'accusation.

Un autre pompier a porté plainte pour des coups qu'il aurait reçus dans l'autocar.

Face aux remous créés par l'affaire, le général Gilles Glin, commandant de la BSPP, s'est adressé à huis clos à ses troupes au QG de la brigade porte de Champerret (XVIIe) et leur a annoncé la dissolution de l'équipe de gym.

Il a dit avoir le "sentiment d'une trahison car ces faits sont totalement inacceptables et contraires à nos valeurs", selon son porte-parole, le lieutenant-colonel Pascal Le Testu.

"Depuis toujours", a ajouté le général Glin, "le sapeur-pompier a une exigence d'exemplarité", martelant qu'"un sapeur-pompier ce n'est pas seulement des compétences professionnelles mais aussi un exemple irréprochable sur le plan du comportement moral".

L'avocat des pompiers plaignants, Me Nicolas Cellupica, a assuré que les personnes mises en examen avaient "avoué les violences subies par les deux victimes".

Dimanche soir, les avocats de deux mis en examen, Mes Thibault de Montbrial et Philippe Goossens, ont mis en cause le comportement de la principale victime avant et pendant les faits: selon eux, cet engagé avait prévu plusieurs semaines auparavant de provoquer un incident lors du bizutage.

Me Cellupica a rétorqué en jugeant ces propos "véritablement scandaleux".

La BSPP, une unité militaire de 8.500 hommes et femmes, est implantée à Paris et dans les trois départements de la Petite couronne.

Lundi soir, Me Rodolfo Costantino, l'avocat d'une jeune fille mineure qui a accusé des pompiers de l'avoir violée entre 2008 et 2010, a annoncé qu'il demanderait aux juges de cette affaire, instruite à Versailles, de se rapprocher de leurs collègues parisiens pour "voir s'il peut être établi un lien", évoquant "deux contextes à la fois proches et différents", mais jugeant que "tout cela rend compte d'une atmosphère particulière".

En mars 2011, deux pompiers de Paris et un pompier volontaire avaient été mis en examen à Versailles pour ces viols.

Source : 20minutes.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aspv-du-35.forumgratuit.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Enquête sur un viol présumé chez les pompiers de Paris   

Revenir en haut Aller en bas
 
Enquête sur un viol présumé chez les pompiers de Paris
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Limoux - Suicide chez les pompiers : la CFDT demande une enquête
» Enquête : la mobilité professionnelle
» Petit passage chez Séphora : Craquage MUFE & UD
» Commission d’enquête parlementaire au COS-ONE
» De la folie chez MAC Edouard Herriot à Lyon !!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Administrateur. Action Sapeurs-Pompiers Volontaires membre GSNSPV affilié à la Fnact-CFTC. :: Actualité. :: Autres départements-
Sauter vers: